questions / réponses

    Valeurs limites (antennes)
  • Quelles sont les valeurs limites d'exposition en France ?

    Les niveaux de champs électriques se mesurent en volts par mètre (V/m). Le décret du 3 mai 2002 fixe les valeurs limites d'exposition du public, en particulier pour la :


    Radiodiffusion : 28 V/m


    Téléphonie mobile :

    • 36 V/m (Téléphonie mobile bande 700 MHz)
    • 39 V/m (Téléphonie mobile bande 800 MHz)
    • 41 V/m (Téléphonie mobile bande 900 MHz)
    • 58 V/m (Téléphonie mobile bande 1 800 MHz)
    • 61 V/m (Téléphonie mobile bande 2 100 MHz)
    • 61 V/m (Téléphonie mobile bande 2 600 MHz)

    partager imprimer
  • Que signifie l'expression "non ionisant" ?

    Le terme de «rayonnement non ionisant» désigne tout rayonnement électromagnétique qui contrairement au rayonnement ionisant n’a pas assez d’énergie pour modifier les éléments constitutifs de la matière et des êtres vivants (atomes, molécules).
    partager imprimer
  • A quelle distance d'une antenne relais est-on en dessous des valeurs limites?

    Les niveaux de champs autour d'une station de base de la téléphonie mobile (GSM 900) ont été simulés par le calcul (source ENSTB) de façon à déterminer un périmètre de sécurité. Sur cette simulation, on observe que :

    • Le champ en face de l'antenne satisfait au niveau recommandé dès que l'on atteint quelques mètres (surestimé sur cette simulation).
    • Le champ en dessous de l'antenne ou en-dessous du lobe principal de l'antenne est très fortement atténué.
    • Dans les zones où le public est susceptible de séjourner (appartements par exemple), le niveau reste inférieur à 3 V/m.



    La simulation porte sur une station de base (43 dBm de puissance de sortie, 15.5 dBi de gain d'antenne, 900 MHZ, tilt de 5°). Pour plus d'informations, vous pouvez consulter l'étude réalisée par l'ENSTB pour le compte de l'ANFR (Analyse de champ proche et de couverture radioélectrique).

    partager imprimer
  • Que signifie CEM ?

    CEM signifie "compatibilité électromagnétique" et désigne la capacité de plusieurs appareils électriques à fonctionner ensemble sans que chacun perturbe le fonctionnement des autres par ses émissions électromagnétiques.

    La même abréviation est parfois utilisée pour "champ électromagnétique", ce qui peut introduire des confusions. Dans les documents de l'ANFR, elle signifie toujours "compatibilité".

    Une directive européenne (directive EM 2014/30 transposée en droit français avec le décret 2015-1084) fixe le principe selon lequel la CEM est assurée à la fois :

    • par la limitation du champ électromagnétique engendré par un appareil,
    • par la capacité de chaque appareil à fonctionner correctement en présence d'un niveau de champ donné.


    Elle ne fixe pas de valeur limite pour le champ électromagnétique.
    Cependant, la norme CEI-61000-4-3 autorise à considérer qu'un appareil émettant moins de 3 V/m satisfait aux exigences de la directive. De même, un appareil capable de fonctionner correctement dans un champ de
    3 V/m sera généralement considéré comme conforme. Pour les appareils assurant des fonctions de sécurité (équipements médicaux, équipements embarqués à bord d’avions, etc.) ou susceptibles de fonctionner dans des environnements particuliers (environnements industriels, par exemple), qui relèvent de directives ou normes spécifiques, ce niveau peut être notablement plus élevé.

    La CEM ne concerne que les perturbations électromagnétiques, et ne concerne pas les effets sur la santé, qui font l'objet d'autres textes.

    partager imprimer
  • Quelle est la valeur limite d'exposition pour la 2G sur la bande 900 MHz ?

    Entre 400 MHz et 2 GHz, la valeur limite de la composante électrique E du champ électromagnétique varie proportionnellement à la racine carrée de la fréquence suivant la formule suivante : 

    E= 1,375 √f 

    Les unités suivantes sont utilisées dans la formule : f est en MHz et E en volt par mètre.

    La valeur limite de la composante électrique E est donc fonction de la valeur de la fréquence des émissions mesurées au point de mesure.


    Il s'ensuit que cette valeur sera par exemple de 40,78 V/m pour une émission mesurée sur la fréquence de 880 MHz et de 42,60 V/m pour une émission mesurée sur la fréquence de 960 MHz.


    La même formule s'applique pour la bande de fréquence réservée à la 2G 1800 MHz (1710 à 1880 MHz) ce qui nous donne les résultats suivants pour les extrémités de cette bande : 56,85 V/m pour une émission mesurée sur la fréquence de 1710 MHz et de 59,61 V/m pour une émission mesurée sur la fréquence de 1880 MHz.


    La valeur limite d’exposition ne dépend pas de la technologie utilisée (2G, 3G, 4G), mais de sa fréquence 

    partager imprimer